Manette "light"


N° d'article 8206

La manette de sélection du Speedhub est une poignée tournante qui actionne les deux câbles de commande 1 et 14. Lorsque la rotation de la poignée se fait vers l'arrière, c'est le câble 1 qui est actionné et la sélection des rapports se fait vers la 1ère. La rotation vers l'avant sélectionne vers la vitesse 14.


La manette tire les câbles en continu; l'indexation se fait directement dans le moyeu.


INSTRUCTIONS DE MONTAGE:

http://www.rohloff.de/uploads/media/8206_Nouvelle_manette_fr.pdf


PASSAGE DES VITESSES :


En ce qui concerne le passage des vitesses avec le Speedhub 500/14, voici un petit conseil pour un passage fluide en toute situation. Tout simple mais pas si évident à mettre en œuvre!


Avec quelque mécanique que ce soit, un changement de rapport se fait idéalement avec un léger soulagement à la transition.


→ En dérailleur, observez-vous: après l'appui sur la manette (Clic), le cycliste avisé s'arrangera pour délester un instant son effort de pédalage, voire même augmentera ponctuellement son effort en actionnant la gâchette pour mieux soulager ensuite. Ainsi, pendant le quart de tour de roue après le «Clic», la chaîne passera plus aisément d'un plateau ou d'un pignon à l'autre.

→ Sur le Rohloff, l'indexation des rapports se fait directement dans la boîte.


Le «Clic» signifie ici: «la vitesse est passée» alors qu'en dérailleur il signifie: «la vitesse va passer»


Le passage en Rohloff est quasi instantané:1/100ème de sec. = plus rapide que n'importe quelle transmission dérailleur.


Conséquence -surtout pour les cyclistes aguerris qui essaient un Speedhub pour la première fois- l'ancien réflexe va provoquer une augmentation ponctuelle de la pression au «Clic» (donc à la transition), ce qui bien entendu durcit d'autant plus le passage (voire l'empêche complètement car le Rohloff est équipé d'un système d'autoprotection). La bonne vielle habitude se transforme ici en handicap.


Conclusion: avec un Rohloff, il faut soulager juste au moment précis du "Clic" pour un passage facile. Une méthode simple dès lors pour un passage instantané -même en danseuse- est de tourner la poignée en profitant du délestage naturel du cycle de pédalage: quand l'un des pieds arrive vers le haut ou vers le bas (comme notre bonhomme;-). Ceci est plus facilement dit que fait, car c'est un nouveau réflexe à entraîner, à l'antipode (en fait à 90°) de celui bien installé du dérailleur et il vous faudra de nombreux kilomètres pour le maîtriser. Ce phénomène est encore plus vrai bien entendu en tandem. Ceci dit, pendant que vous vous roderez au moyeu, ce dernier se rodera aussi à vous, et après quelques milliers de km vous aurez le «Clic» dans la peau.



Donc bon entraînement !